Quel logement étudiant choisir?

Le baccalauréat en poche, vous voilà étudiant ! Votre nouvelle vie commence par le fait de quitter le domicile familial. C’est le cas pour plus de la moitié des étudiants. Ainsi, vous faites partie de ceux qui recherchent un logement. Idéalement, il doit être situé à proximité de votre lieu d’études. Que vous soyez Français ou étranger, boursier ou non boursier, vous trouverez dans cette rubrique une assistance. Elle vous présente des informations pratiques compilant toutes les possibilités d’obtenir un logement étudiant.

 

Les chambres universitaires

 

Les résidences traditionnelles

Les résidences traditionnelles proposent des chambres « standards » et « rénovées ». Les chambres standards ont une surface de 9 m². Elles sont entièrement meublées et disposent d’un lavabo. Les cuisines et les sanitaires sont collectifs. Les chambres rénovées sont un peu plus grandes, de 9 à 12 m². Elles disposent d’un réfrigérateur, d’une cabine de douche, de toilettes, d’un accès internet. Les cuisines et l’espace de détente sont collectifs. Ils permettent de bénéficier de l’ALS (allocation de logement sociale). Ces résidences se trouverons dans la majorité des universités comme à Lyon, Marseille, Nice et bien d'autres.

 

Les résidences conventionnées

Les studios et les appartements de T1, T1 bis, T2 ou T3 constituent les logements des résidences conventionnées. Ils sont entièrement meublés et équipés. Les étudiants ont à disposition un téléphone et une connexion internet. Les services collectifs sont la laverie, l’espace télévision, la cafétéria.... Ils sont accessibles aux couples ou familles mono parentales. Les logements conventionnés ouvrent droit à l’APL (aide personnalisée au logement) ou aux aides Loca-pass. La demande de chambres universitaires se fait en constituant le DSE.

 

La location dans le privé

 

Obtenir une chambre universitaire n’est pas toujours évident. Heureusement que les offres de logement dans le secteur privé affluent sur le marché. Les studios et appartements y sont plus onéreux. Néanmoins, pour une location, vous pouvez profiter d’un bon niveau de confort et plus d’indépendance. Par contre, ceux qui veulent de la compagnie et bénéficier d’un cout moins cher, optent pour la colocation. Découvrez toutes les annonces de logements étudiants sur les sites spécialisés. Vous avez même la possibilité d’y publier votre annonce.

 

Les logements sociaux sont de véritables appartements. Et, en règle générale, ils sont conventionnés APL. Le délai d’attribution est parfois long. Mieux vaut effectuer d’autres recherches en parallèle. Néanmoins, si vous obtenez un logement HLM, vous bénéficierez d’un loyer très abordable. Les studios ou appartements sont aussi plus spacieux.

 

L’attribution d’un logement HLM se fait sur critères sociaux. Pour pouvoir faire sa demande, il faut être un étudiant de nationalité âgé de 18 à 30 ans. Les faibles ressources sont aussi à justifier. Rendez-vous à la mairie ou à la préfecture pour constituer votre dossier. Le service social du Crous peut également vous accompagner.

 

Les autres alternatives de logements

 

Les logements contre service

Vous constatez que vos ressources ne pourront pas couvrir vos loyers ? Aucune aide ne vous a été accordée ? Si vous êtes un étudiant actif et organisé, la location contre services est la solution adaptée. Il vous suffit de rendre quelques services en échange d’un logement décent, gratuit ou à moindre loyer. Rassurez-vous, les services seront évalués en nombre d’heures de travail. Donc, il est important que les tâches soient bien définies dans votre contrat (garde d’enfants, cuisine, ménage, course…) Plusieurs sites présentent cette formule de logement. Il peut s’agir de lokaviz.fr.

 

Les logements intergénérationnels

Similaire au logement contre service, sauf que vous cohabitez avec une personne âgée. 3 types de chambres s’offrent à vous. La première, une chambre gratuite, en échange de votre présence le soir avec le sénior, et certaines tâches ménagères à réaliser. La deuxième, une chambre à loyer modéré. Les services sont réduits, et vous avez plus de liberté. La troisième, une chambre à loyer classique. Dans ce cas, vous avez une indépendance totale. Par contre, vous payez un complément de revenu. Pour postuler, il faut vous rapprocher des associations spécialisées.

 

 

Les foyers

 

Les foyers sont souvent dirigés par des communautés religieuses. Ils accueillent des étudiants de 18 à 25 ans. Ils disposent d’une chambre individuelle ou double. Si vous aimez la vie en collectivité, c’est parfait. Vous avez accès à une salle de sport, bibliothèque, etc. Ils peuvent être mixtes ou réservés uniquement aux filles ou aux garçons.

 

Les foyers des jeunes travailleurs sont destinés aux jeunes âgés de 16 à 30 ans. Vous pouvez y loger si vous êtes seul, en stage ou en activité professionnelle. Ils proposent des chambres individuelles ou pour plusieurs personnes. Les frais à payer sont moindres. Si cela vous intéresse, déposez votre demande auprès du FJT de votre ville. Sinon, rapprochez-vous du CCAS. Ce type de logement ouvre droit à l’APL.

 

Cependant, la vie en foyer impose le respect d’un règlement intérieur. Par exemple, les horaires d’ouverture et de fermeture des portes ou encore celle des repas.