Logement étudiant sans garantie

Chaque rentrée, ce sont 2 étudiants sur 3 qui cherchent un logement étudiant. Si beaucoup espèrent obtenir une place dans les résidences universitaires, peu en obtiennent. Les Crous ne peuvent honorer que 10 % des demandes. Le reste se tourne alors vers le parc privé. Sans garant, trouver un logement décent à prix raisonnable s’avère être fastidieux. Peu de propriétaires font confiance aux étudiants. D’autres solutions existent au grand soulagement des étudiants. Parmi elles, il y a les aides pour payer la caution. Vous pourrez aussi vous tourner vers les logements qui ne requièrent pas de garant.

 

Les moyens pour trouver un logement sans garant

Un locataire sans garant n’a pratiquement aucune chance d’accéder à un logement. En particulier s’il appartient à une entité privée.

 

Les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche facilitent votre location grâce aux annonces de particulier à particulier. Par ailleurs, les experts de ces sites vous assistent. Ils fournissent l’appui dont vous avez besoin pour l’acceptation de votre dossier. Principalement si vous n’avez pas de garant. Notamment si vous n’avez personne pour vous cautionner. La démarche à suivre est simple.

 

Les petites annonces

Certes, il faut disposer de beaucoup de temps pour examiner toutes les annonces de particuliers. Malheureusement, c’est le prix à payer quand on ne dispose pas de garant. Ensuite, il faut savoir convaincre les propriétaires. Sachez également qu’il existe une assurance pour les loyers impayés. Si votre propriétaire n’en a pas encore souscrit une, suggérez-le-lui.

 

Les forums étudiants

Contrairement à ce que vous pensez, beaucoup d’étudiants sont dans le même cas que vous. Demandez-leur conseil et profitez de leurs expériences.

 

Les logements ne nécessitant pas de garant

 

Les foyers jeunes travailleurs ou FJT

Ces foyers ont la mission d’accueillir des jeunes en alternance, en stage ou en formation professionnelle. Toutefois, tous les étudiants sans exception peuvent y obtenir une place. Ceci est fonction de la disponibilité. Le loyer abordable, la non-exigence de garant et de caution sont les principaux attraits de ce mode d’hébergement. Malheureusement, il y a peu de chambres disponibles. En revanche, les règlements intérieurs sont très stricts. Si vous devez choisir les FJT, vous allez devoir revoir votre mode de vie. Et faire quelques concessions, qui au final vous amélioreront.

 

Les locations privées

Généralement, ce sont les plus exigeantes en matière de garant. Cependant, il est toujours possible de négocier avec les propriétaires. En mettant en avant l’assurance loyers impayés. D’autant plus que celle-ci est plus avantageuse qu’une caution simple ou solidaire.

 

Trouver d’autres garants que les parents et tuteurs légaux

Pour louer un logement, il est essentiel pour un étudiant de disposer d’un garant. La principale raison, c’est le revenu, faible ou inexistant. Malgré leur salaire, les parents peuvent ne pas disposer du revenu requis.

 

L’État se porte garant

Il le fait par l’intermédiaire de la CLE. Elle s’adresse aux étudiants qui disposent de revenus, mais n’ont pas de caution familiale ou bancaire. Gérée par les Crous, la CLE profite à tous les étudiants boursiers ou non boursiers.

 

La banque, une solution à considérer

La banque peut se constituer garante en tant que personne morale. En contrepartie de son cautionnement, elle exige une somme conséquente. Cela équivaut à plusieurs mois de loyer, à verser sur un compte bloqué. Avant de choisir une banque, comparez les prestations. Certaines ne demandent que quelques mois. En revanche, d’autres demandent jusqu’à 3 ans de loyer. Dans tous les cas, vous pouvez négocier. La banque demande également une commission annuelle. Elle varie entre 1 à 2 % de la somme déposée. Sans oublier les frais de dossier s’élevant entre 20 à 100 €.

 

Les aides au paiement de la garantie

 

Les aides Loca-pass

L’avance Loca-pass un prêt à taux zéro destiné à couvrir le dépôt de garantie. Elle s’élève à 500 € maximum. Le remboursement s’effectue sur 3 ans avec des mensualités de 20 € minimum. Il est possible de différer de 3 mois le premier versement. La garantie Loca-pass permet de couvrir le paiement du loyer et des charges en cas de défaillance de votre part. Le plafond est fixé à 2 000 € par mois. Vous êtes tenu de rembourser après avoir sollicité cette aide. Pour en bénéficier, il n’y a aucuns frais à régler. Action Logement est l’organisme qui octroie les aides Loca-pass.

 

Le FSL ou Fonds de Solidarité pour le Logement

Cette aide est accordée par le département. Son montant dépend de vos ressources. En outre, les difficultés financières et familiales sont aussi prises en compte. Renseignez-vous auprès du conseil de votre département pour les démarches à suivre.