Aide au logement étudiant

Le logement reste un problème majeur de tous les étudiants en France. Selon le syndicat étudiant UNEF, le logement constitue plus de la moitié des dépenses d’un étudiant. Paris s’avère être de loin la ville la plus chère de France. Avec un loyer qui peut aller jusqu’à 800 € pour un appartement T2, elle caracole en tête. Les villes moins chères sont Poitiers et Brest (environ 350 €). Il faut compter en moyenne 500 € pour une ville comme Montpellier ou Bordeaux. Une dépense conséquente que l’État essaie de suppléer en proposant aux étudiants diverses solutions d’aide au logement.

 

Les aides de la CAF

Le soutien de la Caisse d’Allocations Familiales passe par le financement d’une partie du loyer. Aujourd’hui, plusieurs aides existent et leur attribution se fait sous certaines conditions. En plus de l’ALS et de l’APL, il y a l’Allocation de Logement Familial. Toutefois, elle ne concerne qu’un faible pourcentage d’étudiants. En effet, l’ALF n’est attribuée qu’aux couples mariés ou qui ont un enfant à charge.

 

L’Allocation de Logement Social ou ALS

Chaque année, près de 800 000 étudiants bénéficient de l’ALS. Pour cela, il faut répondre aux critères suivants :

 

L’Aide Personnalisée au Logement ou APL

Avec 120 411 étudiants bénéficiaires en 2014, c’est la deuxième aide la plus attribuée. Elle est destinée aux locataires d’un logement conventionné par l’État. En font partie les chambres en résidence universitaire, les appartements HLM (Habitation à loyer modéré). L’allocation est directement payée au propriétaire qui le déduit du loyer.

 

 

Les démarches à effectuer auprès de la CAF pour faire une demande d’ALS, APL ou ALF

Pour ce faire, il est nécessaire de remplir le formulaire 10840*05 qui est à retirer auprès de la CAF ou à télécharger sur son site. Vous devez aussi faire dater et signer l’attestation de loyer ou de résidence fournie avec le formulaire par le propriétaire. En outre, vous devez fournir une déclaration de ressource. Doivent y être annexés un relevé d’identité bancaire, une pièce d’identité… Le dossier complet est à déposer auprès de la CAF dont dépend votre logement. Les aides sont versées un mois après la demande si elle est acceptée.

 

Les avances Loca-pass

C’est un prêt à taux zéro qui peut atteindre 500 € destiné à payer la garantie exigée par les propriétaires au moment de la signature du bail. Vous pouvez bénéficier de cette aide si :

 

Pour cela, faites une demande auprès de l’organisme Action logement proche de votre logement. Cette demande est à faire au plus tard 2 mois après occupation des lieux. Si vous ne recevez aucune réponse au-delà de 6 jours, votre avance Loca-pass est considérée comme accordée. Le remboursement se fait en 3 ans avec une mensualité de 20 €. Il est possible de différer de 3 mois maximum le premier paiement.

 

Les aides gérées par les Crous pour payer la caution

La Clé ou Caution Locative Étudiante

Rappelons que la caution sert à régler les impayés ou les dégradations du logement. Avec la Clé, l’État se porte garant auprès des propriétaires. Elle s’adresse à tous les étudiants vivants seuls, en colocation ou en couple. C’est un substitut de la caution familiale ou bancaire exigée au moment de la signature du bail. En revanche, vous devez verser 1,5 % du montant de votre loyer mensuel à la Clé. Pour bénéficier :

 

L’aide « Paris logement »

C’est un chèque de 900 € que la ville de Paris offre depuis 2012 aux étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études dans la capitale. Afin de faciliter leur installation. Pour bénéficier de cette aide, vous devez :