Zoom sur la vente à réméré

Tout ce qu'il faut savoir sur le réméré immobilier

Il peut arriver qu’une personne rencontre un surendettement dans sa vie. Ainsi, il lui est difficile de trouver les moyens pour les payer. Or, il dispose d’un bien immobilier qu’il ne souhaite pas céder, car c’est peut-être un patrimoine familial, ou un bien qui lui tient à cœur. La vente à réméré est une solution qui pourrait l’intéresser.

 

 

La vente à réméré, qu’est ce que cela veut dire ?

Le réméré immobilier concerne la vente des biens immobiliers. En effet, c’est un cas peu fréquent, où le propriétaire est face des problèmes financiers graves, notamment lors d’un surendettement, et que tous les organismes et les banques lui ont tournés le dos. De la sorte, la vente à réméré est le dernier recours. Certes, c’est une option intéressante, car elle permet de donner à la personne la possibilité de racheter son patrimoine à la fin des dettes, quand celui-ci arrive à se procurer la somme nécessaire.

Le principe est simple. Il cède la résidence à un investisseur. Il paie alors ses dettes avec l’argent reçu. Et le reliquat est conservé chez un notaire. Selon les termes du contrat, il peut occuper les lieux, en tant que locataire, en échange d’une indemnité d’occupation convenue entre les deux parties. Dans un délai bien défini, il peut reprendre sa maison après avoir payé le montant dû.

Quels sont les enjeux d’un réméré ?

Attention ! Cette solution n’est pas sans risque. En effet, la somme de la résidence doit pouvoir couvrir la totalité des dettes, pour que la personne ne soit plus fichée dans les Banques de France. Ainsi, il pourra contracter de nouveaux crédits pour récupérer son bien. Mais le problème se situe au moment où il n’arrive pas à réunir l’argent nécessaire dans les délais prédéfinis. De ce fait, il perdra définitivement son patrimoine.

En outre, le cours d’une maison vendue à réméré est largement inférieur au tarif normal sur le marché. Donc si le propriétaire n’a pas la capacité de payer la totalité des sommes, il est préférable d’opter pour une autre alternative. De toute façon, l’indemnité d’occupation est plus chère qu’un loyer normal.

Mais il est vrai que l’avantage est de pouvoir conserver son niveau de vie même avec des surendettements, pour garder la face devant les voisins et les proches. D’ailleurs, dès que la situation s’améliore, il est possible de récupérer la maison !