Vente immobilière : mandat simple, exclusif ou semi-exclusif ?

Lorsque vous confiez la vente de votre bien immobilier à une agence, vous devez choisir un mandat de vente : simple, exclusif ou semi-exclusif. En fait, il s’agit d’un contrat bilatéral qui met en relation le vendeur et l’agent immobilier afin que ce dernier puisse commencer à commercialiser et négocier le bien.

Le mandat simple : le moins engageant

En tant que propriétaire, en choisissant un mandat simple, vous pouviez confier la vente à plusieurs professionnels tout en restant libre de vendre vous-même votre logement. Ce qui est intéressant dans ce type de mandat, c’est que vous mettez toutes les chances de votre côté en touchant un grand nombre d’acquéreurs potentiels.

Toutefois, seule l’agence immobilière qui a réussi à réaliser la vente touche la commission. Face à cela, la plupart des agents se mettent moins la pression pour vendre le logement du fait qu’ils ont une faible probabilité de le réaliser. Entre autres, si les éventuels acquéreurs trouvent votre logement dans multiples agences, avec des prix de vente différents, ils penseront que celui-ci est difficile à vendre.

Le mandat exclusif : plus contraignant, mais intéressant

Signer un mandat exclusif implique que le propriétaire attribue la vente du bien immobilier à une seule agence immobilière. Cela dit, le propriétaire aura un seul interlocuteur et un seul prix sur le marché. En toute logique, le professionnel sera plus motivé et mettra en avant les publicités et démarches nécessaires pour vendre le bien dans les plus brefs délais. Dans certains cas, l’agence travaille en réseau avec d’autres agences, et elle partage la commission si l’une d’elles parvient à vendre le bien.

En général, le délai de vente en mandat exclusif est de moins de 3 mois dans les zones dynamiques et de 4 mois tout au plus dans les secteurs moins dynamiques. Vous pouvez ainsi demander un compte rendu régulier sur l’avancement de l’affaire. Par contre, si vous arrivez à vendre le bien par vous-même, vous devez payer une indemnité équivalente à la commission à l’agence. Autre inconvénient, le propriétaire ne peut se défaire de l’agence jusqu’à la fin du contrat même si ses prestations ne sont pas satisfaisantes.

Le mandat semi-exclusif : un compromis entre les deux premiers mandats

À mi-chemin entre le mandat simple et le mandat exclusif, le mandat semi-exclusif autorise un seul professionnel à vendre le bien. Néanmoins, le propriétaire garde la possibilité de vendre son bien par lui-même s’il trouve un acheteur sans faire appel à un autre professionnel de l’immobilier. Donc, si le cas se présente, le propriétaire ne doit aucun honoraire ni dédommagement à l’agence.

Pour précaution, il est souhaitable que la personne qui veut acquérir le bien de particulier à particulier n’ait préalablement pas signé un bon de visite avec l’agence. Si c’est le cas, il lui est interdit de passer directement par le propriétaire.