Transaction immobilière : il n’y a pas que le prix de la maison à considérer

  

Le coût d’une maison apparait souvent de façon naturelle comme une priorité, lorsque nous parlons de négocier dans le cadre d’une transaction immobilière. Et, pour certains acheteurs de maison, ces négociations sont essentielles.

Mais, saviez-vous qu’il existe d’autres moyens de négocier avec un vendeur de maisons autres que le prix ? L’accord d’achat est plein de points sur lesquels vous pouvez ouvrir des négociations. Jetons un coup d’œil à quelques-unes de ces opportunités sur lesquelles nous pouvons aussi nous appuyer pour négocier.

 

Les réparations, élément important dans une négociation immobilière

 

Nous avons souvent l’habitude de discuter lorsqu’il s’agit d’effectuer des réparations à domicile. Que de fois il vous est arrivé de ne pas être d’accord sur l’état d’un bâtiment que vous souhaitiez voir à votre goût. Après l’inspection de la maison, lorsqu’un acheteur reçoit le rapport de la personne chargée de cette inspection, c’est alors à ce moment précis que les négociations débutent souvent.

Vous devez cependant savoir qu’aucune maison n’est parfaite ; même les maisons nouvellement construites peuvent avoir des problèmes. Ce n’est pas nécessairement un problème grave mais quelque chose que vous aimeriez changer. Toutefois, cela ne doit pas vous décourager. Vous pouvez engager les négociations en tenant compte de tout problème majeur qui va nécessiter des réparations ou un remplacement. Et cela va peser sur la balance des négociations en votre faveur.

Ceci est particulièrement vrai si les problèmes concernent l’un des principaux systèmes de la maison, tels que les systèmes de chauffage, de ventilation, de climatisation, d’électricité, de plomberie, la dégradation du toit ou les fondations. Il n’y a aucune raison de reléguer ces points au second plan des négociations. Ce sont des installations domestiques qui sont souvent sujettes à des problèmes récurrents de maintenance. Alors, il n’est pas question d’en faire fi au moment des transactions immobilières.

Si vous négociez l’acquisition d’un bien immobilier du côté de Brest, vous allez donc devoir prendre en considération ces aspects. Certes, la ville de Brest en France est une métropole où il fait bon vivre et où les conditions de travail sont bonnes. Les nombreuses personnes qui s’y installent pour travailler ou qui s’y rendent pour des besoins touristiques en sont la preuve. Tout ceci ne doit pas vous faire perdre de vue qu’en matière immobilière, vous devez obtenir toutes les garanties avant d’investir dans un bien quelconque. Et votre agence immobilière localisée à Brest quartier saint Marcpeut très bien vous accompagner dans toutes vos transactions immobilières.

 

Prévoir les frais de clôture


L’hypothèque s’accompagne généralement de l’obligation de payer un acompte et des frais de clôture. Ces frais incluent tous les coûts d’obtention du prêt, tels que les frais de prêteur, les frais de notaire, etc.

Même si au regard de la loi, les vendeurs ne sont pas obligés de le faire, de nombreux acheteurs négocient avec le vendeur pour payer tout ou partie de leurs frais de clôture. Le vendeur peut facilement céder si :

  • Votre offre correspond au prix complet demandé pour la maison ;
  • Vous avez l’intention de limiter au minimum votre demande de réparation ;
  • Vous y mettez un peu du vôtre, en payant une partie de vos frais de clôture.

 

La date de finalisation de l’accord de vente

La date de finalisation, c’est-à-dire le jour où la maison devient la vôtre, est négociable. Il est important de connaitre et de s’accorder sur cette date pour plusieurs raisons :

  • Si vous voulez synchroniser le déménagement de votre maison actuelle avec l’aménagement de la nouvelle maison. Cela parait logique. Personne ne voudrait déménager sans avoir la certitude que son prochain lieu d’habitation est fin prêt à l’accueillir ;
  • Si vous avez besoin de plus de temps pour trouver une autre maison ;
  • Si vous déménagez et que vous devez être présent dans votre nouvelle ville avant une certaine date ;

Si votre emploi du temps n’entre pas en conflit avec celui du vendeur, la négociation de la date de finalisation de l’accord va très souvent aboutir à un consensus.

 

L’assurance sur la maison

Certaines personnes considèrent l’assurance comme inutile alors que d’autres y attachent une importance particulière, notamment en raison de la tranquillité d’esprit qu’elle leur offre sur la prise en charge des éventuels sinistres.

Si vous souhaitez obtenir une assurance sur la maison, vous pouvez demander au vendeur de vous en fournir une, du moins pour la première année d’accession à la propriété.

La couverture de base varie, mais elle inclut généralement :

  • Les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation ;
  • La Plomberie ;
  • Les installations électriques ;
  • L’étanchéité du bâtiment.

Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, elle représente les points couramment négociés lors de l’achat d’une maison. Ce sont des installations qui couvrent parfois des vices cachés. Le propriétaire peut être de bonne foi et en ignorer l’existence. Vous devrez donc faire preuve de plus de vigilance et en tenir compte en priorité.