Tout savoir sur le chauffage biomasse ?

 

Sans doute avez-vous déjà entendu parler de biomasse ou de chauffage à la biomasse ? Si vous vous demandez ce que c’est et en quoi cela consiste, nous défrichons cela pour vous dans cet article.

 

Qu’est-ce que le chauffage Biomasse ?

 

Selon le site ImmoDeco, le chauffage biomasse se sert d’une énergie provenant de la nature et transformée en pellets, bûches… Elle utilise comme combustibles du bois, de sous-produits de bois ou des résidus organiques, comme de la paille, des coques de fruits…

C’est un excellent moyen économique de se chauffer, tout en étant écologique ! Elle n’utilise pas d’énergie fossile.

Les énergies utilisées avec ce chauffage appartiennent aux énergies renouvelables et propres. Il n’existe aucune émission d’effet de serre.

En Europe, l’énergie tirée du bois est l’une des moins chères : en effet le continent dispose de plus de 70 millions d’hectares de forêts, bois… La plus grande partie n’est pas encore exploités. Et, en France, les bois occupent 30 % du territoire et seulement la moitié est exploitée !

Les trois grandes familles de combustibles issus de la biomasse

Le chauffage biomasse solide

 

Il utilise les produits provenant de l’environnement forestier, comme la sciure ou le bois déchiqueté. Ils sont ensuite transformés en pellets et granulés, notamment pour les poêles à bois.

Le chauffage biomasse agricole

 

Il comprend les produits agricoles, comme le lisier ou la paille.

 

Le chauffage fermentescible

 

Il utilise le fumier ou les boues d’épurations pour produire de la chaleur.

 

Les avantages du chauffage biomasse

 

Le chauffage biomasse possède beaucoup d’avantages :

  • c’est plus écologique car il n’utilise pas d’énergies fossiles et ne produit pas d’effet de serre.
  • c’est économique, car les chaudières dédiées sont rentables. De plus, les combustibles utilisées ont une très grande teneur énergétique.
  • il existe des aides pour installer une chaudière biomasse, et ainsi économiser sur le coût : crédit d’impôt, prime énergie, subventions de l’ANAH, éco-PTZ…
  • les chaudières biomasses les plus récentes possèdent de nombreuses fonctions automatisées, comme le chargement automatique !

Tous les équipements de chauffage qui utilisent l’énergie biomasse, comme les poêles à granulés, les inserts et les cheminées, possèdent des avantages similaires.

 

Les inconvénients du chauffage biomasse

 

Car toute chose n’a jamais que des avantages ! Néanmoins, il en existe très peu en ce qui concerne le chauffage biomasse :

  • le stockage : le système biomasse a besoin de beaucoup d’espace pour contenir la chaudière et le silo qui contient les combustibles
  • le choix : il existe moins de fournisseurs biomasses que pour le fioul, le gaz ou les bûches. Les délais de livraison peuvent se retrouver rallongés et les frais peuvent être augmentés.
  • le prix : même s’il existe des aides, sachez qu’installer une chaudière biomasse coûte en moyenne 2 à 2,5 fois plus cher qu’une chaudière au gaz
  • par rapport aux autres énergies renouvelables, qui utilisent par exemple le soleil ou le vent (éolienne, énergie solaire…), il faut acheter le combustible. 

Comment choisir son chauffage biomasse ?

 

Ce n’est pas facile de choisir son combustible ou son équipement parmi toutes les possibilités ! Tout d’abord, les énergies biomasses, lorsqu’elles sont consumées, peuvent émettre des polluants comme le monoxyde de carbone. Nous vous conseillons de vous tourner, pour éviter ces effets indésirables, vers les appareils répondants aux normes NF EN 303.5 ou Flamme Verte. Vous serez sûrs de choisir un appareil performant, rentable tout en respectant l’environnement. 

Voici quelques astuces pour vous guider lors de votre choix.

 

Les types d’équipements de chauffage biomasse

 

La chaudière biomasse

 

C’est l’équipement le plus répandu en terme de chauffage biomasse. Elle sert à produire de la chaleur pour l’habitat, mais aussi pour chauffer de l’eau. Elle peut fonctionner avec des granulés, sauf si vous optez pour une chaudière à multicombustibles. Pratique pour adapter ses sources selon les prix !

Les meilleures chaudières biomasse sont celles à condensation.

 

Les inserts

Très esthétiques, elles sont plus rentables que les cheminées (jusqu’à 5 fois plus rentables) car la chaleur est “enfermée”.

 

Les cheminées

Toujours aussi superbes, elles ont l’inconvénient d’avoir un foyer ouvert. La chaleur a tendance à se disperser. Son rendement est le plus faible.

 

Les poêles 

A base de granulés, ils apportent un rendement énergétique de 80 % à 85 %. Les plus récents peuvent avoir une autonomie en conséquence : jusqu’à 72 heures !

 

La forme de votre combustible

Les granulés

Appelés aussi pellets, ce sont des petits cylindres de couleur brune, de matière compressée. Leur taux d’humidité est très faible, ce qui augmente la performance énergétique de votre installation. Ils sont faciles à stocker vu leur taille.

 

Les bûches

La plus utilisée, ce n’est pourtant pas la plus performante ! Son avantage est qu’elle est très peu transformée. Néanmoins, elle est plus humide que les granulés. Le stockage et le transport sont plus difficiles. Cette forme n’est pas compatible avec les équipements à chargement automatique.

 

Les plaquettes de bois

Très économiques, elles proviennent des déchets des scieries ou des forêts. Elles sont en plus performantes, et faciles à stocker.

 (granulés, plaquettes ou bûches), votre consommation, le mode de chargement ou encore votre budget.

 

Prix moyen du chauffage biomasse

C’est le principal inconvénient de ce système ! Malgré les aides et la rentabilité, son coût peut être un frein. Pour une chaudière biomasse, les prix se situent dans une fourchette de 3000 à 20 000 euros. Tout dépendra de la puissance de la chaudière, du combustible choisi, des options automatiques (comme le chargement automatique)...

Il existe aussi des coûts pour l’installation, qui doit être fait par un professionnel : entre 500 et 2000 euros pour les systèmes à chargement manuel, et 2000 à 3500 euros pour ceux à chargement automatique. Il existe même des systèmes à chargement automatique qui durent toute une saison de chauffe ! Ce sont les plus onéreux.

Plus vous allez avoir besoin de votre système de chauffe, plus sa puissance calorifique devra être élevée. Les modèles qui ne servent que pour l’eau chaude se situent dans les 5 W, tandis que ceux qui chauffent toute la maison peuvent aller jusqu’à 30 W.

Les pellets coûtent plus cher que les plaquettes et les bûches ; mais les pellets ont un plus grand confort de chauffage et nécessiteront un moindre volume de stockage. Les plaquettes et les bûches demandent plus de stockage car ils possèdent beaucoup d’humidité.

Les aides peuvent vous aider à faire baisser ce devis, mais il faut remplir certaines conditions. Vérifiez bien les clauses et votre éligibilité avant de vous lancer dans cette aventure. Et surtout, plus l’entretien sera régulier, plus votre matériel durera dans le temps. Économies assurées !