Quels critères à prendre en compte pour acheter un terrain ?

L’achat d’un terrain représente un investissement important qui peut engager l’acheteur pour plusieurs années voire toute une vie.

Il faut donc éviter de faire un choix trop hâtif au risque de commettre de sérieuses erreurs. Ce guide a pour but de lister quelques critères à prendre en compte avant un tel achat.

La superficie du terrain

Pour être sûr de n’avoir aucun regret, il faut choisir son terrain en fonction de ses besoins et de son budget. Une estimation approximative de la taille de la future construction permet de déterminer la superficie suffisante nécessaire pour le terrain.

Il est possible de consulter le cadastre en ligne sur le site Service-public.fr.

Le prix du m²

Pour le prix du mètre carré, sachez qu’il existe de nombreux sites observatoires des prix en ligne. Il suffit de les visiter et d’entrer quelques critères dans les filtres. Les prix varient énormément d’une région à l’autre et de nombreux paramètres peuvent aussi les modifier.

Il faut être vigilant puisque l’emplacement du terrain, la taxe d’habitation et la taxe foncière ont un impact direct ou indirect sur le coût de cette acquisition.

L’emplacement du terrain

L’acquisition dans une zone résidentielle ou dans un lotissement est appréciable pour le niveau de sécurité ainsi que le standing. Par contre, il ne faut pas négliger les contraintes d’un terrain situé à proximité d’une zone industrielle, d’une route ou d’un chemin de fer.

La nuisance sonore, la circulation, les odeurs peuvent devenir rapidement le cauchemar des futurs propriétaires. Au contraire, il est impératif de tenir compte de la proximité des services, commerces et écoles pour éviter les déplacements trop importants. L’accessibilité du terrain par la route (arrêt de bus, métro) est un détail qui a son importance.

La configuration du terrain

Les agences ont pour rôle de conseiller également les acheteurs sur des paramètres techniques comme la configuration du terrain. D’autant plus que les fameuses règles du plan d’urbanisme ne sont pas toujours les mêmes d’une commune à l’autre.

Seules les agences locales peuvent renseigner sur les distances imposées entre les propriétés voisines ou encore sur la hauteur autorisée pour les constructions. Les agences locales comme TerreDaunis, spécialisées dans la vente de terrain en Charente-Maritime (17) sont plus à même de proposer de bons produits, comme ces terrains à vendre à La Rochelle.

L’inclinaison et l’orientation du terrain

Un terrain en pente situé par exemple à flanc de colline est idéal pour avoir une jolie vue, mais il peut générer des surcoûts plus ou moins importants à la construction, car pour être constructible, ce terrain devra faire l’objet de plusieurs travaux (terrassements, remblais, tassements…).

Un terrain orienté plein sud peut minimiser la facture du chauffage et optimiser les dépenses énergétiques.

La nature et la viabilité du terrain

La nature du terrain peut impacter le projet de construction et donc le budget. Un sol trop friable ou un sous-sol inondable avec des galeries souterraines devront être renforcés pour éviter les glissements de terrain.

En cas de doute, il est préférable de commander une étude du sol par un expert agréé. Les terrains dits « viables » sont des terrains déjà raccordés à la voirie, aux réseaux d’assainissement, aux réseaux de gaz, d’électricité, de téléphone et aujourd’hui, de débit ADSL ou de câbles. Il ne faut pas oublier enfin de se renseigner sur les éventuels risques majeurs spécifiques à la région (inondations, coulées de boues, feu de forêt, tempêtes…)