Projet de construction : comment choisir un terrain ?

Construire, c’est souvent le rêve d’une vie, un aboutissement, et dans tous les cas, un investissement. Le premier cap à franchir, c’est acquérir un terrain en vue de construire... Pour cela, le choix d’un terrain comporte de nombreux critères qui comportent des difficultés individuelles ainsi que des obligations que les vendeurs omettent souvent de dire. Plusieurs recherches sont nécessaires.

 

C’est quoi un bon terrain en immobilier ?

  • Le « bon » type de terrain varie en fonction des envies et des besoins de l’acheteur :
    Les terrains en lotissement sont bien plus faciles à aménager, car toutes les études des terrains (types de sol, superficies, etc.) ont été déjà faites et peuvent être réclamées au lotisseur.
  • Les secteurs diffus ou terrains isolés requièrent beaucoup plus de recherches personnelles auprès de la mairie, éventuellement auprès des experts.

 

Déterminer le vrai ou le bon prix

Ensuite, vient la question du prix : il varie en fonction de l’emplacement et de la superficie : un petit terrain en centre-ville est plus cher qu’un vaste territoire en campagne.
Il arrive aussi que d’autres facteurs viennent fluctuer ses prix : comme la présence des risques naturels (glissement de terrain, inondation) que l’on pourra prévoir avec une étude de sol par des experts ou avec des sites spécialisés. Ou encore la nuisibilité causée par les alentours (proximité d’un aéroport, etc.)

 

Immobilier : l’importance de la topologie du terrain

Lorsqu’on doit choisir un terrain pour construire, sa topologie est importante pour pouvoir se projeter et réajuster les plans.

  • Accorder les projets de construction avec le terrain (total des superficies, emplacement de la construction…) pour pouvoir anticiper toute modification et suivre les normes de décence en vigueur.
  • Adapter l’exposition, qui est soumise à des critères depuis 2013, à la conception de la maison.
  • Réajuster la végétation tout en respectant les servitudes privées.

 

Qu’en est-il de la viabilisation du terrain ?

Il serait tout aussi important de voir la viabilité du terrain.

  • D’abord vérifier l’état et la localisation des réseaux des eaux communes, celle des réseaux d’évacuation des eaux usées, celle du gaz ainsi que celle de l’électricité.
  • Puis étudier l’accès au terrain dans le cas d’aménagement supplémentaire
  • Avec cette époque du numérique, il faut s’assurer que la couverture des réseaux 4G, le câble et l’ADSL parviennent jusqu’au terrain.

projet construction immobilier choisir terrain 

 

Acheter un terrain pour construire, le côté juridique

Il faut exiger alors les différents dossiers légaux, surtout le certificat d’urbanisme du terrain : s’assurer qu’il n’est ni classé, ni protégé, ni ne fait partie d’un futur projet d’urbanisme. À vérifier aussi les différentes servitudes et les taxes d’habitation ainsi que les frontières.

 

Ce qu’il faut retenir avant d’acheter et de choisir un terrain

Il faut envisager tous les angles d’approches que ce soit dans le prix, la situation du terrain, sa topologie, sa nature, sa valeur juridique afin de s’assurer qu’il n’y ait aucun danger dans l’achat d’un terrain pour bâtir. Bien sûr, y aller soi-même serait plus avisé. Avec la construction, il est plus facile de personnaliser qu’avec la rénovation.