Tout ce dont vous devez savoir sur la loi Pinel à Paris

Investir avec la loi Pinel à Paris

Mise en place par Sylvia Pinel, l’ancienne ministre du Logement, la loi Pinel désigne un dispositif de défiscalisation en faveur de l’investissement immobilier locatif. Il a été lancé le 1er septembre 2014 et prendra fin en 2021. Cette loi a été instaurée dans le but d’encourager les contribuables Français à investir dans l’immobilier neuf et d’augmenter le parc locatif des logements intermédiaires dans les zones géographiques les plus tendues (c’est-à-dire les zones où la demande locative est trop forte et en inadéquation avec l’offre).

Investir en Pinel à Paris : bonne ou mauvaise idée ?

Avec ses 12 400 000 habitants, Paris est la deuxième localité la plus peuplée d’Europe. Élue capitale de la mode, du luxe et principal centre économique de la France, Paris accueille chaque année pas moins de 30 millions de touristes. La Tour Eiffel, l’avenue des Champs-Élysées, et tous les autres monuments ou sites touristiques de renom font de Paris une ville à visiter au moins une fois dans une vie, et où il fait bon vivre. De fait, investir en Pinel à Paris s’avère extrêmement rentable du fait que la tension locative est à son comble et que toute la ville est classifiée en zone A Bis, ce qui promet donc des conditions de location avantageuses.

Concrètement, investir selon la loi Pinel consiste à acquérir un logement neuf ou en futur état d’achèvement (VEFA) qui sera ensuite destiné à la location selon les dispositions de la loi Pinel. Pour ce qui est de la durée d’engagement de la location, l’investisseur a le choix entre 6, 9 ou 12 ans. En compensation, l’investisseur bénéficie une réduction fiscale de 12, 18 ou 21 % du prix d’acquisition du bien immobilier.

Dans l’effet, l’investisseur qui achète un bien immobilier de 300 000 € et choisit :

  • une durée d’engagement de mise en location de 6 ans bénéficie d’une réduction sur investissement de 12 %, soit environ 36 000 €.
  • une durée d’engagement de mise en location de 9 ans reçoit quant à lui un taux de réduction de 18 % soit environ 54 000 €.
  • une durée d’engagement de mise en location de 12 ans gagne une déduction fiscale de 21 % du prix d’achat du bien acquis, soit 63 000 €.

Quels sont les avantages offerts par l’investissement en Pinel ?

Acheter un bien immobilier en région parisienne dans l’intention de le louer est une excellente option d’investissement, pour la simple raison que Paris est classée en zone A Bis, comme nous l’avons déjà soulevé en introduction à ce dossier, et peut donc profiter de la réduction d’impôts offerte par la défiscalisation Pinel. De plus, les plafonds de loyers y sont les plus hauts. Aussi, comme la demande de logements est sans cesse en hausse en région parisienne, la rentabilité locative est constamment au rendez-vous. Il n’est pas inutile de rappeler que Paris est l’une des plus grandes capitales estudiantines d’Europe. Les candidats qui souhaitent s’établir à Paris dans l’intention d’y poursuivre ou d’y terminer leurs études se comptent par millions.

Les conditions à respecter pour un investissement locatif en Pinel à Paris

Pour obtenir son avantage fiscal, l’intéressé doit :

  • Investir dans un immobilier neuf ou rénové, dont la valeur est estimée à 300.000 €.
  • Investir dans un logement accompagné par le label BBC 2005 ou RT 2012.
  • Investir dans un quartier qui est éligible à la loi Pinel.
  • Limiter ses investissements à 2 biens par an au maximum.
  • Terminer la construction du logement dans les 30 mois qui suivent la DOC ou Déclaration d’Ouverture de Chantier.
  • Mettre en location l’immobilier dans les 12 mois qui suivent la remise des clefs du bien immobilier.
  • S’engager à une durée de location de 6, 9 ou 12 ans.
  • Mettre en location l’immobilier non meublé en tant que résidence principale, à des locataires n’atteignant pas le plafond de revenus maximum.
  • Ne pas dépasser les plafonds Pinel de Paris.

Dans quels arrondissements de Paris faut-il investir ?

Le taux de rendement locatif de Paris est estimé à environ 3.86 % mais connaît de larges variations en fonction des arrondissements et des quartiers. Ainsi donc, il est nécessaire de bien étudier la zone dans laquelle vous songez à investir. La constatation générale est la suivante : le rendement est assez faible dans les beaux arrondissements touristiques, tandis qu’il est meilleur dans les quartiers considérés comme populaires.

L’investissement en Pinel est très intéressant dans les arrondissements du nord de Paris. Il a été constaté que les biens immobiliers en rénovation sont légion dans les quartiers de La Chapelle dans le 18e, de la Crimée dans le 19e et des Batignolles toujours dans le 19e. Par ailleurs, ces biens en rénovation sont accessibles au tarif très abordable de 6000 € / m².

Pour autant, avec son taux de 4,88 %, le quartier qui propose le meilleur rapport de rendement à la location est la Goutte d’Or dans le 18e. Vous y trouverez des appartements à rénover dont le prix d’achat est largement inférieur à la moyenne parisienne.

L’investisseur peut également miser sur les petites surfaces qui sont très recherchées par les étudiants, les diplômés et par les jeunes actifs qui viennent pour travailler. De récentes études ont montré que le deuxième arrondissement et le troisième arrondissement sont des quartiers où les demandes en immobilier sont très élevées. Strasbourg Saint-Denis et Canal St-Martin sont des quartiers très en vogue et où il est particulièrement intéressant d’investir.

Si vous ne souhaitez pas investir à Paris ou que vous n’en avez pas les moyens, d’autres villes, situées dans d’autres zones géographiques, peuvent également vous faire bénéficier des avantages fiscaux de la loi Pinel. Parmi celles-ci, on retrouve Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Marseille mais également Lille, Lyon, Strasbourg, Tours, Rennes, Nice, La Rochelle, etc.