Comment faire une estimation d'une maison par un notaire?

Il est parfois nécessaire de faire estimer sa maison pour diverses raisons : une mise en vente, un divorce, une succession, une demande de prêt bancaire, etc. L’estimation en question peut être menée par soi-même via un logiciel en ligne, par un expert immobilier agréé auprès des tribunaux ou encore par une agence immobilière. Mais elle peut aussi être réalisée par un notaire qui est tout aussi qualifié pour expertiser une maison. C’est d’ailleurs l’une des solutions les plus prisées en matière d’estimation immobilière.

  • Les méthodes employées par le notaire pour estimer votre maison.

  • Les critères pris en compte.

  • L’expertise d'un notaire pour estimer sa maison : gage d'un prix juste et fiable.

  • Les différents cas où l'estimation par un notaire est indispensable.

  • Les prix d'un notaire.

Comment le notaire évalue-t-il votre maison ?

Pour évaluer la valeur d’une maison, le notaire dispose de deux approches :

  • La délivrance d’un avis de valeur.

  • L’expertise immobilière.

Dans la première approche, le notaire se base sur Les transactions immobilières passées pour estimer la valeur d’un bien immobilier. Il se réfère à une comparaison des biens similaires, récemment vendus dans la même région. Après quoi, il donne une fourchette de prix dans laquelle vous pouvez vendre votre bien immobilier. Cette évaluation est purement documentaire et exclut tout audit de la maison. Le notaire ne descend donc pas sur terrain pour avoir un visu direct de votre bien.

À contrario, l’expertise immobilière aboutit à une estimation plus détaillée de la maison. Elle implique une appréciation qualitative du bien pour définir sa valeur vénale. Dans ce cas, le notaire visite le bien pour avoir un aperçu de ses points forts et faibles. C’est après qu’il se prononce sur la valeur de la maison.

Les critères d’évaluation d’une maison

Le notaire évalue une maison en fonction de certaines caractéristiques. La plupart du temps, il s’agit de :

  • Sa localisation : ville, région, quartier, rue.

  • Son état général : neuve ou ancienne, en bon état ou avec des travaux à faire.

  • Sa superficie : surface bâtie, nombre de pièces, surface habitable.

  • Son orientation : l’ensoleillement et la vue.

  • La présence d’infrastructures dans les alentours : la proximité avec les commerces, les écoles, les hôpitaux, les espaces vertes, etc.

  • Les commodités : terrasse, jardin, balcon, piscine, garage, cave, etc.

Outre ces éléments, d’autres facteurs sont également pris en compte dans l’évaluation de la maison tels que son efficacité énergétique, qui est un critère de choix important pour les acquéreurs. Une bonne performance énergétique peut donc rehausser votre prix de vente. En revanche, des charges élevées décourageront les acheteurs.

Les outils utilisés

L’estimation d’une maison se fait avec des outils spécifiques à la profession notariale. En fait, le notariat a accès à une base des références immobilières qui enregistre toutes les transactions reçues par l’ensemble des Notaires de France depuis plus de 20 ans. Ces bases de données que l’on appelle PERVAL et BIEN contiennent plus de 11 millions de références avec lesquelles le notaire pratique une estimation de bien immobilier par comparaison.

Le rapport d’expertise immobilière

À l’issue de l’expertise immobilière, le notaire délivre un rapport d’expertise résumé qui donne des informations plus ou moins détaillées sur la maison. Il s’agit entre autres de :

  • La description de la maison.

  • Les surfaces.

  • La situation géographique.

  • La situation urbanistique.

  • La situation locative.

  • La situation juridique.

  • L’appréciation du bien et du marché.

  • Les approches utilisées et les références.

Ce document est complété par des annexes comme :

  • Des photos.

  • Le cadastre.

  • Le règlement de zone.

  • Le plan de situation.

  • Les références de valeurs locatives.

Le rapport d’expertise doit être structuré, clair et lisible de manière à faciliter la compréhension des lecteurs novices et de mieux suivre le raisonnement qui a permis de conclure la valeur vénale prononcée par le notaire. Chaque information qui figure dans ce rapport d’estimation doit être justifiée et justifiable.

Les tarifs d’un notaire

Les services d’un notaire sont bien sûr payants. Sa rémunération dépend de son degré d’implication. En général, celle-ci comprend trois catégories :

  • Les émoluments qui sont des couts liés à des formalités ou à la rédaction des actes assignés à la mission.

  • Les débours qui dédommagent le notaire des frais qu’il a déboursés dans le cadre de sa mission.

  • Les honoraires qui sont fixés librement par les deux parties et qui correspondent à la rémunération de cet officier public.

Pourquoi confier l’expertise de votre maison à un notaire ?

Bien qu’un agent et un expert immobilier soient qualifiés pour estimer votre bien, l’intervention d’un notaire vous garantit une estimation fiable. Ce professionnel s’occupe au quotidien de l’enregistrement des transactions immobilières, ce qui fait de lui la personne la mieux placée pour connaitre la valeur réelle d’un bien immobilier dans sa zone de chalandise. Si vous envisagez de vendre votre maison, il est bien entendu essentiel que vous ayez une idée exacte de sa valeur vénale. Cela vous permet de réfléchir sur le prix de vente que vous allez appliquer afin de vendre vite au meilleur prix. Disposer d’une estimation immobilière fiable vous évite de surenchérir au-delà du prix de marché et de ne pas trouver acquéreur, ou au contraire, de proposer un prix plus bas qui va vous léser.

Aussi, par rapport à un agent immobilier, le notaire est beaucoup moins biaisé, et ne tentera pas de surévaluer votre bien pour uniquement vous inciter à signer un mandat. L’estimation immobilière réalisée par un notaire offre alors un regard plus objectif sur la valeur de la maison. Ce qui permet de faire en sorte que ni l’acheteur ni le vendeur ne soient lésés dans la transaction.

Mais l’expertise d’une maison par un notaire peut aussi être utile pour d’autres motifs. Dans le cadre d’une succession, par exemple, faire une estimation immobilière est imposé par l’administration fiscale. En effet, elle permet au service des impôts de calculer les droits de succession dus par les héritiers. Elle aide aussi à déterminer la valeur vénale de la maison dans le cas où les successeurs souhaitent la mettre en vente et partager l’argent entre eux. Elle est aussi incontournable en cas de divorce qui entraine la séparation des biens entre les époux. Ici, l’intervention d’un notaire est requise étant donné que le partage sera effectué par acte authentique notarié.

En outre, l’expertise immobilière s’avère nécessaire pour souscrire un prêt hypothécaire. Pour la banque, elle constitue une garantie réelle pour sécuriser son prêt. Le montant octroyé par le banquier sera alors défini en fonction de la valeur estimative de la maison hypothéquée. Plus l’immobilier est évalué à la hausse, et plus élevée sera la somme du crédit accordée.

Et enfin, le notaire ne se cantonne pas seulement à estimer un bien. Il peut aussi vous donner des conseils d’ordre juridique. Il vous assiste dans chaque étape de la transaction, ce qui facilite énormément les démarches et fait gagner du temps.

Bien évaluer la valeur vénale de votre maison est une condition essentielle pour la vendre bien et vite. Pour cela, confiez l’estimation de votre maison à un notaire. Étant donné que le traitement des transactions immobilières est son cœur de métier, le notaire est jugé comme le professionnel le plus compétent pour mener à bien cette mission.

D’ailleurs, estimez votre bien gratuitement via nos réseaux de professionnels. Vous bénéficierez d’un compte rendu objectif, fiable et sérieux.