Nos conseils pour l’état des lieux d’entrée avant l’emménagement

Avant d’emménager dans un logement en location, il faut systématiquement procéder à un état des lieux d’entrée. Il est réalisé généralement lors de la signature du bail ou lors de la remise des clés. Le propriétaire et le locataire doivent obligatoirement détenir chacun un exemplaire signé. Ces documents sur l’état des lieux d’entrée serviront à établir les responsabilités des parties en cas de litige sur la dégradation du logement. De plus, le remboursement du dépôt de garantie s’appuiera sur la comparaison de l’état des lieux d’entrée et l’état des lieux de sortie. Voici nos conseils pour l’état des lieux avant d’emménager.

 

Procédez à une vérification minutieuse lors de l’état des lieux

L’état des lieux d’entrée doit se faire simultanément par le propriétaire et le locataire dans des conditions suffisantes d’éclairage. Les équipements mentionnés dans le contrat de location doivent être présents dans la location immobilière. Leurs fonctionnements doivent de plus être vérifiés. Ces équipements sont notamment les prises électriques, les appareils de cuisson, le réfrigérateur, le radiateur, l’état des joints et des serrures, etc.

Précisez les défauts visibles

Lors de l’état des lieux d’entrée, vous devrez disposer d’un document à remplir pour décrire la location immobilière. Évitez les descriptions simplistes « bon état mauvais état ». Apportez des précisions comme : « présence de fissures sur le lavabo », « four défectueux », « radiateur en mauvais état »… Tester le radiateur peut être délicat hors de la période de chauffage. Rassurez-vous, vous disposez d’un mois à partir du début de cette période pour compléter le document de l’état des lieux d’entrée.

Il est important de savoir qu’en tant que locataire, vous avez le droit d’émettre des réserves. Vous avez aussi la possibilité de prendre en photo les défauts que vous avez repérés pour rendre plus explicite votre document. Dans le cas où vous avez remarqué un défaut seulement après la signature de l’état des lieux d’entrée, la Loi Alur vous dispose d’un délai de 10 jours le signaler. En cas de doute, il vous est possible de consulter la législation en vigueur sur les états des lieux.

Insistez pour procéder à l’état des lieux d’entré

Si vous êtes absent lors de l’état des lieux d’entrée ou s’il n’est pas rédigé, par défaut la location immobilière sera considérée en bon état d’usage et de réparations locatives. Donc, lorsque vous quitterez le logement, toute dégradation sera à votre charge. De plus, si le propriétaire a eu recours à un huissier de justice pour se représenter, les frais seront divisés entre les deux parties. Or que d’ordinaire aucun frais ne vous est réclamé lors de l’état des lieux d’entrée.

Dans le cas inverse où, c’est le propriétaire qui est absent lors de l’état d’entrée des lieux malgré un courrier de mise en demeure de votre part, il devra prouver que la location immobilière était en bon état avant d’être louée.