Assurance habitation : ce qu’il faut comparer avant de souscrire

Choisir un bon contrat d’assurance habitation est primordial. Bien que les assureurs proposent de couvrir les mêmes risques, ils ne le font pas de la même façon. Alors pour éviter les mauvaises surprises en cas de sinistre, prenez le temps d’étudier les différentes offres. Ne vous limitez pas à la comparaison des tarifs. Examinez toutes les garanties - obligatoires et facultatives - et sachez que tout ce qui n’est pas couvert par votre assurance est à votre charge. En gros, prenez compte des points suivants : le montant de l’indemnisation, de la franchise et les exclusions.

 

Le montant de l’indemnisation

Pour commencer, comprenez qu’à moins de ne rien posséder ou de n’avoir que très peu d’objets de valeur, il n’est pas recommandé d’opter pour des formules d’assurance habitation économiques. Certes, elles sont moins chères, mais elles n’offrent pas nécessairement des garanties contre le vol. Pour en revenir au sujet, le montant de l’indemnisation dit : « plafond d’indemnisation » correspond au montant maximum que l’assureur s’engage à verser en cas de sinistre. Il doit correspondre plus ou moins à la valeur de votre logement et des biens que vous possédez. Notez toutefois que le remboursement de vos biens n’est pas seulement basé sur leur valeur marchande, mais aussi sur leur âge et leur usure.

bien choisir son assurance habitation

 

La franchise dans le cadre d’une assurance habitation

La franchise est le montant qui reste à votre charge en cas de sinistre. Elle n’est donc pas remboursée par l’assurance habitation. Il existe différents types de franchise et son mode de calcul doit être spécifié dans le contrat. Mais le principe est toujours le même : plus le montant de la franchise est élevé, plus le montant de la cotisation est réduit.

 

Les exclusions

choisir son assurance habitationLes exclusions, c’est tout ce qui n’est pas pris en charge par votre assurance habitation. Cette partie du contrat est très importante et vous devez la lire très attentivement, car plus elle est longue, moins vous êtes couverts.

Certains contrats d’assurance, par exemple, ne couvrent que la construction principale, c’est-à-dire le logement proprement dit, et ne tiennent pas compte des annexes, bref, de tout ce qui se trouve à l’extérieur, entre autres les dépendances, les abris de jardin, la piscine, etc.

Par conséquent, si vous souhaitez rentabiliser au mieux votre assurance habitation, vous devez commencer par définir vos besoins.

Il faut également faire attention aux clauses d’inhabitation qui annulent les garanties lorsque vous vous absentez trop longtemps, notamment pendant les vacances. Au fait, chaque compagnie d’assurance a sa propre définition d’absence prolongée, mais en général, c’est plus de dix jours consécutifs. Et certains assureurs exigent la mise en place d’éléments de protection (grilles défensives, systèmes d’alarme…) en cas d’absence de plus de vingt-quatre heures.