Comment négocier son prêt immobilier ?

Bénéficier d'un prêt bancaire pour financer un bien immobilier n'est pas chose aisée. Cependant, il est possible de négocier son prêt immobilier en adoptant les bonnes attitudes. Voire même réduire son coût. Voici quelques conseils.

Se présenter sous son meilleur jour

Il ne s'agit pas exactement de s'habiller comme si vous alliez à un rendez-vous galant. Il s'agit surtout faire bonne impression pour inspirer confiance à votre banquier. Par exemple, en prenant rendez-vous avec lui, si vous ne tenez pas compte de l'heure convenue, il lui sera difficile de croire que vous serez à même de tenir vos engagements. Donnez une bonne image de vous.

L'apport personnel

Le taux proposé par une banque dépend du profil du client et de sa demande. La présence d'un apport personnel est déterminante pour appuyer votre dossier de prêt immobilier. Cet apport démontrera que vous êtes capable de gérer votre budget. Plus il sera élevé, plus le taux sera bas car la banque encoure moins de risques. Généralement,  l'apport personnel doit correspondre à 10% de la valeur du bien.

Profiter des prêts complémentaires

Pour réduire votre total sur les frais de prêt immobilier, il existe de nombreux taux complémentaires à taux bonifiés comme le prêt à taux zéro. Ce dispositif s'adresse aux n'ayant pas été propriétaires de leur résidence principale aux cours des deux années précédant la demande de prêt, sous  condition de ressources. En 2016, il a permis de financer 40% du montant du bien.

Valoriser les points forts du dossier

Les frais de dossier constituent un gain immédiat pour la banque. Ils justifient la contrepartie du travail de conseil du banquier et des autres personnes qui étudieront votre dossier. Bien qu'indiqués dans le guide tarifaire, ils peuvent cependant être négociés. Pour cela, vous devez valoriser les points forts de votre dossier et démontrer l’intérêt que le banquier aura à facturer le moins de frais possible.

Miser sur la concurrence pour l'assurance emprunteur

Étant donné que la concurrence et la faiblesse des taux d'intérêt actuels, les banques demandent systématiquement de souscrire à une assurance emprunteur avant d'accepter l'offre de prêt immobilier. Vous devez savoir que rien ne vous oblige à accepter à souscrire à cette assurance dans la banque même qui vous octroie le prêt. Toutefois, vous pouvez négocier une délégation d'assurance dans un autre organisme. Il vous sera alors possible de réaliser près de 60 % d'économie.

Faire appel à un courtier

Avoir recours à un intermédiaire comme un courtier qui pourra se charger de trouver la meilleure offre au meilleur prix est aussi une alternative. En effet, ils négocieront pour vous auprès des banques. Il arrive même souvent qu'ils obtiennent des conditions intéressantes en termes de taux, d'assurance et de frais.