Comment estimer la valeur d'un bien immobilier ?

Étape clé du processus de mise en vente d’un logement, l’estimation du prix de vente est essentielle afin de pouvoir vendre un bien immobilier dans les meilleurs délais. Entre autres, cela permettrait de limiter les marges de négociation des acquéreurs. Toutefois, l’estimation immobilière n’est pas toujours évidente. Elle doit être en accord avec le marché immobilier local, et son évolution actuelle.

La méthode d’évaluation d’un bien immobilier

S'informer sur le web

Avec l’avènement d’internet, les vendeurs et surtout les acheteurs ont le réflexe de se rendre sur des sites plus ou moins fiables pour avoir une idée de la valeur du bien qu’ils souhaitent vendre ou acheter. Ainsi, si vous souhaitez vendre votre maison en affichant un prix de 5 % au-dessus de celui du marché, vous ne risquez pas de déclencher des visites.

Prendre en compte les éléments qui caractérisent le logement

L’estimation d’un prix d’un logement ne s’agit pas tout simplement d’utiliser les statistiques publiées régulièrement par les professionnels de l’immobilier et de multiplier le prix moyen au mètre carré donné par la commune par la surface de votre maison.

En fait, les principaux éléments suivants doivent être pris en compte :

  • L’emplacement

Certains secteurs géographiques sont effectivement plus recherchés que d’autres, comme ceux qui sont proches des transports en commun, des services de proximité, situés dans un quartier sécurisé, etc.

  • L’état général du bien

La taille du logement, le nombre d’étages, la répartition des pièces... sont des éléments qui vont pondérer l’estimation. Au fait, le prix d’une maison ne dépend pas toujours du prix au mètre carré dans une ville ou dans un quartier.

Des atouts (qualité de la construction, orientation, parking...) peuvent entrainer une surcote, tandis que des défauts (besoin de rénovation, rez-de-chaussée bruyant...) peuvent entrainer une décote.

Suivre la loi de l’offre et de la demande

Lorsque le nombre d’acheteurs est inférieur à l’offre sur le marché, les prix baissent. En revanche, lorsque le nombre d’acheteurs est supérieur à l’offre sur le marché, les prix augmentent.

Plusieurs facteurs peuvent influer la baisse ou la hausse de la valeur d’un bien immobilier. Par exemple, si le pouvoir d’achat est faible, ou si les taux de crédit immobilier augmentent, les personnes rechignent à acheter une maison. Dans ce cas, les prix vont baisser.

Entre autres, il y a des saisons où la demande de logement ou d’appartement est nombreuse. Cas du printemps : pendant les vacances scolaires ou avant la rentrée des classes. Dans ce cas, les prix ont tendance à augmenter.

Les intérêts de bien fixer le prix d’une maison

Premièrement, un bien affiché au juste prix trouve plus facilement de preneurs. Si le prix est trop élevé, il n’incite aucune visite. S’il est trop bas, les acheteurs peuvent s’en méfier, et penser que le bien présente un défaut majeur.

D’autre part, lorsque le prix d’un bien est correctement estimé (justifié par de bons arguments), les acquéreurs potentiels seront moins enclins à négocier.