Logement étudiant sans etre boursier

40 % des étudiants disent avoir du mal à payer leur loyer. Ce pourcentage peut atteindre 50 % pour les 18-20 ans. À part les aides des parents, les bourses sont les principales sources de revenus des étudiants. Pourtant, seulement 30 % bénéficient d’une bourse sur critères sociaux. Si vous ne faites pas partie de ces derniers, ce dossier vous concerne. Vous aurez les meilleurs conseils pour trouver un hébergement parmi les moins chers. Découvrez également les démarches pour bénéficier des aides au logement. Ceci est un guide qui vous aidera à accéder à un logement étudiant sans être boursier.

 

Les locations individuelles

 

Les locations privées

Les moteurs de recherche répertorient des annonces de particuliers et d’agences immobilières. C’est un moyen rapide pour trouver un logement sans être boursier. Certains sont à loyer abordable. Toutefois, privilégiez les annonces de particulier à particulier. Il n’y a ni frais d’agence ni commissions.

 

Les résidences universitaires

Elles sont de loin les plus avantageuses. Comptez en moyenne 200 € pour les chambres universitaires. Pour des résidences étudiantes conventionnées, le loyer moyen est de 400 €. La demande se fait à travers le fameux DSE. Chaque année, entre le 15 janvier et le 31 mai, vous devez vous connecter sur messervices.etudiant.gouv.fr pour le renouveler. La priorité est donnée aux étudiants boursiers. Cependant, les non-boursiers peuvent être admis en fonction de la disponibilité. Plus tôt vous ferez votre demande, plus vous aurez de chances d’obtenir une place.

 

Les HLM ou Habitation à Loyer Modéré

Les familles sont prioritaires. Toutefois, les étudiants peuvent accéder à ce type de logement. Malheureusement, la longue attente lors de l’attribution des HLM est décourageante. Vous pouvez vous adresser à votre mairie pour connaitre les procédures. Demandez également l’aide d’une assistante sociale du Crous. Elle peut appuyer votre dossier afin de faciliter votre démarche.

 

 

Les cohabitations

Si vous vous sentez capable de vivre avec d’autres personnes, voici des solutions à explorer.

 

Le logement contre services

Ce concept s’est fortement développé ces dernières années. C’est une alternative idéale si votre demande de résidence Crous n’a pas abouti. De plus, n’étant pas boursier, le loyer modeste est un réel atout. Dans certains cas, il peut même être gratuit. Attention, pour éviter les abus, passez toujours par des associations.

 

Auprès d’un sénior

Si vous aimez rendre service et si vous vous sentez proche des personnes âgées. Alors le logement intergénérationnel est fait pour vous. En échange d’un peu de compagnie ou de petits services, vous êtes logés à frais réduits. LePariSolidaire ou Ensemble2gébérations sont des exemples d’associations spécialisées.

 

Dans une famille

Vous pouvez aussi être logé dans une chambre moyennant un petit loyer. En contrepartie, vous faites du baby-sitting, du ménage… De plus, les charges sont divisées entre vous et le propriétaire. Lokaviz.fr, un site géré par le Crous est le plus indiqué pour cela. Il est vivement conseillé de clairement mentionner vos conditions dans le contrat de travail. Vous éviterez de la sorte, les abus. La durée maximale de travail hebdomadaire ne doit pas dépasser 15 heures hebdomadaires.

 

Les aides au logement sans être boursier

La CAF octroie 2 types d’aides aux étudiants. Elles sont calculées selon vos revenus et votre situation familiale. Ainsi, moins vous avez de ressources, plus vous avez de chance d’en bénéficier. Il y a l’Allocation de Logement Social. Environ 800 000 étudiants bénéficient de cette aide chaque année. Pour être éligible, vous devez correspondre à certains critères. Vous devez résider dans un foyer ou dans une résidence universitaire. Vous n’avez aucun lien de parenté avec votre propriétaire, lors d’une location.

 

L’APL ou Aide Personnalisée au Logement. L’APL concerne les étudiants qui habitent dans un logement conventionné. Pour en bénéficier, vous devez habiter dans un logement décent présentant un minimum de confort et de sécurité. Le montant de l’APL est de 190 € en moyenne. Ces deux aides s’ouvrent à tout étudiant, sans condition d’âge. Faites votre demande dès votre occupation des lieux sur www.caf.fr.

 

La CLE ou Caution Locative Etudiante est une garantie gérée par les Crous. Elle est destinée à tous les étudiants âgés de moins de 28 ans sans caution. Dans ce cas, c’est l’État qui se porte garant. Elle n’est pas gratuite puisque vous devez verser une cotisation mensuelle. Elle équivaut à 1,5 % de votre loyer.